Post Mortem

Les examens Post mortem

 

La perte de son animal , de son shar-pei reste pour son propriétaire une épreuve très douloureuse, et dévastatrice. Parfois subite , inattendue ou prévisible à cause d'une longue maladie, cette étape de la vie est celle que nous redoutons tous MAIS elle fait partie du quotidien et l'aborder reste essentiel.

La décision de faire pratiquer une autopsie ou un prélèvement de tissus est une décision parfois difficile à prendre car elle doit être prise très vite et que nous n'y sommes pas préparés.

 

Du coté vétérinaire, le décès d'un animal est souvent considéré comme la fin d'un cas médical. En fait, l'examen post-mortem (autopsie) est une procédure très utile et nécessaire dans le processus de diagnostic car elle définit souvent la cause du décès.

 

Quel intêret pour le propriétaire et pour l'éleveur ?

 

Pour le propriétaire, malgré toute la difficulté de la décison de faire pratiquer une autopsie ou un prélèvement ,cet examen va lui permettre de comprendre pourquoi et de quoi son animal est décédé.Il participera à faire avancer la recherche , puisque les prélèvements aident les chercheurs dans leurs travaux en cours dans la race.

Pour l'éleveur,la pratique d'un examen post mortem peut lui révéler des déficiences dans les pratiques d'élevage qui peuvent être modifiées ou corrigées.

Il peut révéler aussi des anomalies héréditaires et / ou congénitales (de naissance) susceptibles d'influencer les futures décisions de reproduction.

 

En mettant en évidence les pathologiques sous-jacentes, l'examen post mortem permet la mise en place d'un traitement pour les individus atteints de manière similaire dans une portée par exemple.

Les résultats de l'examen post-mortem peuvent faciliter la mise en œuvre d'un programme de médecine préventive afin d'éviter de futurs décès si possible.

 

Quel intêret pour le vétérinaire ?

 

Dans de nombreux cas, pour le vétérinaire,le diagnostic le conduira à un traitement spécifique pour d'autres cas.

Les resultats peuvent révéler des problèmes individuels et peuvent servir de point de départ lorsque de futurs problèmes de maladie surviennent.

l'examen permet au veterinaire d'enrichir ses connaissances. Cela évite les traitements d'essai et d'intervention qui prennent du temps et permet de commencer plus tôt des traitements spécifiques et des mesures préventives.

 

Quel intêret pour la recherche ?

 

Depuis de nombreuses années, le laboratoire ANTAGENE pour la France mène des travaux sur certaines maladies connues chez le Shar-pei (Amyloidose rénale et FFS)

Tous les prélèvements effectués sont envoyés au laboratoire afin de faire avancer ces mêmes travaux .

l'analyse de ces echantillons permet de connaitre avec exactitide l'atteinte ou pas de ces maladies.

 

Quel intêret pour la race ?

 

 

Nous savons que le Shar-Pei a une prédisposition génétique à un trouble auto-inflammatoire connu sous le nom Fièvre Familliale du Shar-Pei (FFS). Il s'agit d'épisode de fièvre caractérisé par une température élevée (supérieure à 40°) souvent avec l'articulation du jarret gonflée et douloureuse (syndrome de gonflement) et l'amylose réactive systémique conduisant à une insuffisance rénale de ces chiens. Il n'existe actuellement aucun test ADN disponible pour dépister ou diagnostiquer ce trouble.

Seul l'examen post mortem peut révéler dans certains cas de problèmes spécifiques à la race. Il est donc utile de demander à TOUS les propriétaires de shar-pei décédés d'insuffisance rénale de faire une nécropsie et de demander une coloration au rouge Congo ( CRS) des tissus prélevés.

Il fournira alors des informations utiles et conduira les éleveurs à plus de vigilence et à modifier leurs programmes de sélection.

Parlez en avec votre éleveur, il saura vous aider dans cette démarche.

 

Il permet l'accumulation d'informations concernant la mort des individus de notre race et permet de dresser une analyse et des statistiques.

 

 

Comment se passe l'examen ?

 

Après le décès de votre shar-pei ,des échantillons de tissus sont prélevées dans des zones suspectes (comme les reins par exemple) pour la recherche de l Amyloidose seront envoyés à ANTAGENE . voir le protocole de prélèvement ici

Si l'examen d'autopsie à pour but de comprendre les raisons du décès, les échantillons seront envoyés vers un laboratoire vétérinaire pour un diagnostic définitif.

 

Quand cet examen doit être décidé ?

 

La mort d'un animal de compagnie est traumatisante à la fois pour le propriétaire et le vétérinaire. Trop souvent, l'examen post-mortem est précipité à la dernière minute ou, pire encore, oublié. Il est important de communiquer rapidement vos souhaits au vétérinaire afin que les procédures nécessaires puissent être planifiées rapidement, que les échantillons soient obtenus rapidement et que l'examen soit effectué avec efficacité.

La décision de faire un examen post-mortem se réflechie avant que l'animal ne meure. Cela permet au vétérinaire d'obtenir des échantillons frais dès que possible et optimise les chances d'obtenir des résultats utiles.

 

 

Quel est son coût ?

 

Un examen post-mortem est une procédure qui à un coût, tout dépendra alors de ce que vous souhaitez faire pratiquer. Un examen approfondi aura un coût plus élévé qu'un simple prélèvement de tissus. En moyenne Il faut compter 80 euros pour un simple prélèvement tissulaire mais trés souvent , lorsqu'il s'agit d'aider la RECHERCHE ,les vétérinaires sont cooperatifs et ne facturent pas d'acte ... mais assurez-vous en avant et parlez en avec votre vétérinaire.

 

 

 

Copyright 2018 ©All Rights Reserved