La Fièvre Familiale du shar-pei

 

La Fièvre Familiale du Shar-pei est une maladie inflammatoire héréditaire, caractérisée par une mauvaise régulation des voies normales de l’inflammation.

La FFS (fièvre familiale du shar-pei) est une maladie du chiot et du jeune adulte qui apparaît généralement avant l’âge de 18 mois sous forme de crises d’hyperthermie en dehors desquelles l’animal est ne montre aucun symptôme. En règle générale, les épisodes de fièvre s’estompent progressivement avec l’âge.Un animal qui a subi plusieurs crises successives peut présenter un mauvais état général et être amaigri.

La fièvre familiale du Shar Pei n'est pas en soit mortelle pour votre shar pei si elle est détectée à temps. il est intéressant de savoir ce qu'est la fièvre familiale du Shar Pei, comment la détecter si votre chien en souffre et quel est le traitement le plus approprié pour lutter contre cette maladie.

La fièvre familiale du Shar Pei, également appelée fièvre du Shar Pei, est une maladie génétique présente dans le pédigrée de votre shar-pei et donc transmise par les parents. Le mécanisme qui provoque de cette maladie n'est pas encore totalement connu, en dépit de nombreuses recherches qui sont menées par notre laboratoire Antagene .

Lorsqu’un diagnostic de fièvre familiale est posé, il convient de pratiquer des examens complémentaires en vue de dépister une éventuelle amyloïdose rénale. Il est conseillé de faire régulièrement (trois ou quatre fois par an) une analyse d’urine.

 

Si vous remarquez un changement chez votre chien il vous faudra immédiatement consulter votre vétérinaire, qui est le seul professionnel apte à pratiquer l'examen de votre chien.

Si le médecin détermine que votre chien souffre d'une fièvre supérieure à 39 °C, il le traitera avec des antipyrétiques, qui sont des médicaments qui diminuent la fièvre. Si la fièvre persiste, ce qui est très rare, car elle disparaît généralement après 24 à 36 heures, le vétérinaire pourra également prescrire des antibiotiques. Pour soulager la douleur et l'inflammation au niveau du museau et des articulations, il prescrira des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Ce traitement doit cependant être contrôlé de près, car il peut provoquer des effets secondaires. La fièvre familiale du Shar Pei n'a pas de remède, mais ces traitements ont pour but de prévenir une aggravation des symptômes qui pourraient conduire à une maladie plus grave et potentiellement mortelle appelée amyloïdose Rénale.

Peu de traitements existent actuellement, et il est important de prévenir les propriétaires de la gravité de l’affection et de suivre l’évolution chez l’animal atteint.

 

Les principaux symptômes de la fièvre familiale du Shar Pei sont :

•De la fièvre (entre 39 °C et 42 °C)

•L'inflammation d'une ou de plusieurs articulations

•L'inflammation du museau

•Des douleurs abdominales.

•Des difficultés à se déplacer

•Des tremblements

•Un abattement du chien

•les cas les plus sévères, le traitement est le même que lors d’un coup de chaleur (température supérieure à 40 °C) : diminution de la température corporelle par immersion dans l’eau froide.

La FFS est une maladie héréditaire, les chiens qui en souffrent commencent à ressentir les symptômes avant l'âge de 18 mois, bien qu'il existe de rares cas où les symptômes commencent lorsque le chien a 3 ou 4 ans.

L'articulation la plus touchée par cette maladie est appelée le jarret, qui est l'articulation entre la partie inférieure et la partie supérieure de la patte et où se concentrent les mouvements de flexion et d'extension des membres postérieurs.

Dans de nombreux cas, ce n'est pas l'articulation elle-même qui est enflammée, mais toute la zone autour de celle-ci. En ce qui concerne l'inflammation du museau, il faut savoir qu'elle est douloureuse pour le chien et, qu'elle peut rapidement affecter les babines si elle n'est pas traitée. Enfin, les douleurs abdominales provoquent une perte d'appétit chez l'animal, une réticence à se déplacer et même des vomissements et des diarrhées.

 

•Faire pratiquer régulièrement un bilan sanguin complet avec contrôle d’Urémie et créatine de manière à bien surveiller les reins;

•Prévenir l’éleveur de votre shar-pei chez lequel vous l’avez acheté et lui expliquer qu’un cas de FFS a été diagnostiqué afin qu’il prenne les dispositions qui s’imposent ( ne plus faire reproduire les chiens atteints) Il ignore peut être que cette maladie est présente dans sa lignée et en prendra connaissance lors de votre appel.

Faire pratiquer un prélèvement sanguin et l’envoyer à Antagene pour la recherche sur la FFS.

•Ne JAMAIS faire reproduire votre shar-pei s’il est atteint de cette maladie, nous vous conseillons la stérilisation.

Vous êtes particuliers ou éleveurs, nous vous conseillons de faire tester chacun de vos chiens pour le SPAID (maladies auto inflammatoires du shar-pei) avant d’envisager de faire une portée.. afin d’être sur de la compatibilité génétique des futurs parents . voir rubrique SPAID .

 

La Fièvre familiale du shar-pei

Alliance

Shar-pei

Copyright 2018 ©All Rights Reserved