Les origines du Shar-Pei

Les divergences d'opinion et/ou un manque de preuves concrètes complique souvent l'histoire et le développement de nombreuses races.

 

Pour ce qui est du Shar Pei ,Tous sommes à peu près d'accord pour dire que notre race existe en Chine depuis de nombreux siècles. Il y a plus de 2000 ans, le Shar Pei était un chien d'utilité générale détenu par les paysans des provinces du Sud bordant la mer de Chine méridionale.

Bien que le Shar Pei était principalement utilisé comme gardien de la maison et de son maître, il a été également utilisé pour protéger le bétail contre les prédateurs et pour chasser les animaux comme le sanglier. Élevés pour son intelligence sélective , sa force etson air renfrogné il reprensentait une valeur sure depart son apparence menaçante à intimider les voleurs barbares contre lesquels les agriculteurs étaient toujours en guerre.

 

Le village de Dai Lek, près de Canton dans la province du Guandong du sud de la Chine, était à un moment connu sous le nom de "paradis du joueur". Les paris sur les combats de chiens est un passe-temps populaire et le Shar Pei est devenu un concurrent favori, bien qu'ils aient eu la force, l'endurance et la détermination par des stimulants donnés avant les concours.

 

le chien chinois de combat "the chinese fighting dog" ancêtres de nos Shar-Pei étaient utilisés dans des combats clandestins jusqu'en 1974. Mais le shar-pei tel qu'on le connait n'etait pas un chien agressif et souvent défaillant lors de ces combats atroces.

 

Heureusement pour notre race mais pas pour les autres,certains promoteurs de lutte et les joueurs ont introduit des mastiff, Bulldogs et autres races similaires de l'Ouest. Ces chiens avait été sélectionnés pour des tempéraments vicieux et métissés pour produire des chiens plus grands, plus forts et plus féroces. il etait decrit comme un chien plus lourd avec des os plus gros et possedant des excès de plis....

 

 

c'est en 1975 que le "chinese fighting dog" qui avait literralement changé de type n'est plus enregistré auprès de l'Hong Kong Kennel Club .

 

Le Shar Pei alors n'interessait plus grand monde pour ces féroces combats il était de moins en moins demandé .Son élevage en sera négligé avec pour cause une diminution importante du nombre de Shar Pei .

 

Les communistes chinois eux ,ont porté un coup presque fatal au Shar Pei dans les années 1940. Ils ont imposé de lourdes taxes sur les chiens prétextant que la compagnie des chiens etait "un luxe bourgeois"... Par consequent seuls les riches pouvaient payer et posseder des chiens. A cette triste période nombreux chiens ont été décimés et envoyés dans le seul refuge de Hong Kong qui a vu sa population canine s'accroitre. l'élevage de chiens , elle , est interdite.

 

Le résultat de toute cette pression dans les années 1950 à laissé que quelques spécimens épars de Shar Pei de la dynastie Han. Quelques personnes à Macao et à Hong Kong ont pu sauver et se procurer le peu de spécimens encore en vie, mais la race était au bord de l'extinction.

 

Le Shar Pei est presque "etteint" et son combat pour sa survie se reflète dans le numéro de mai 1971 du magazine Dogs , un article paru par Lynn Ryedale intitulé «Qui va sauver nos races en voie de disparition? comportait des races de chiens rares et comprenait le Chinese Fighting Dog.

Cette question a succité un article sur les races rares et inclu une photo d'un Shar Pei, le décrivant comme « peut - être le dernier spécimen survivants de la race ».

L'article était trés proche de la vérité et alarmant .Nous pouvons penser que si cette copie du magazine n'etait accidentellement pas tombée entre les mains de M. Matgo Law à Hong Kong, le Shar Pei aujourd'hui pourrait bien ne plus exister.

 

Matgo Law, un jeune étudiant énergique à Hong Kong et amateur de chiens possédait plusieurs Shar Pei. Lui et M. Chung Ching, un autre amateur, avait déjà conçu l'idée d'une opération de sauvetage.Matgo Law a trouvé son premier Shar-Pei en 1965 en marchant parmi les commerçants de rue à Hong Kong. Il y a vu une portée de Chinese Fighting Dogs dans un panier et en a acheté un. Plus tard, il aura son deuxième chien chinois Fighting Dog, Down-Homes Sweet Pea qu'il recevra en cadeau d'un marchand. M. Law et M. Chung Ching Ming, un autre amateur de chiens de Hong Kong, ont conçu et mis en route un plan pour sauver la race de l'extinction.

Ils craignaient que, si Hong Kong tombe entre les mains des communistes chinois, la population de chiens soit décimée, comme cela s'etait déjà produit en Chine pendant les années 1940 et la Révolution chinoise.

Les chances semblaient sans espoir, mais la lecture du « DOGS magazine » a donné une idée M. Law.

Deux ans plus tard, en avril 1973, Matgo Law, propriétaire de Down-Homes Kennel à Hong Kong écrit une lettre à Margaret Fansworth, rédacteur en chef de « DOGS ». Dans sa lettre Matgo Law décrit leurs plans et join en image quelques-uns Shar Pei qu'ils avaient pu sauver,cette lettre va permettre au Shar Pei de sortir de l'obscurité et l'oubli .

Plus de 200 lettres ont afflué et la plupart des demandes venaient d'acheteurs désireux d'obtenir des chiots ou des animaux reproducteurs. Mais, le nombre total de Shar Pei connu à cette époque ne comptait qu'une douzaine de sujets, et s'est donc passé plusieurs mois avant que les premiers spécimens de Shar-Pei arrivent aux États-Unis à la fois chez Madelin et Ernest ALBRIGHT et chez les Victor et De-Jon SEAS

Les efforts des amateurs de Hong Kong ont été utiles et l'avenir de la race a été assurée.

 

 

 

.

Alliance

Shar-pei

Les origines du shar-pei

 

Son histoire à travers le temps

 

L'Histoire du Shar-Pei à Hong Kong....... arrive Bientôt !

Copyright 2018 ©All Rights Reserved